Contexte local 📊

Les donnĂ©es indispensables du projet d’Ă©cole

Le projet d’école repose sur une auto-analyse des besoins. Celle-ci est garante de l’autonomie et de la confiance donnĂ©e Ă  chaque Ă©cole. Elle vise Ă  mettre en avant son identitĂ© et Ă  justifier les choix. Elle se base sur le recueil et l’analyse de donnĂ©es et d’indicateurs. Certaines donnĂ©es relatives au contexte local semblent indispensables Ă  prendre en compte dans l’auto-analyse des besoins :

Catégories SocioProfessionnelles (CSP) des familles ;

Indice de Position Sociale moyen.

Indicateurs sociaux-Ă©conomiques commune de Palaiseau (Insee)

En 2017, c’est 53,2% des habitants de la commune de Palaiseau qui possĂšdent un diplĂŽme de l’enseignement supĂ©rieur.

Sources : Insee, RP2007, RP2012 et RP2017, exploitations principales, géographie au 01/01/2020.
DiplĂŽme le plus Ă©levĂ© de la population non scolarisĂ©e de 15 ans ou plus selon le sexe en 2017 () –
Source : Insee, RP2017 exploitation principale, géographie au 01/01/2020.
Emplois par catĂ©gorie socioprofessionnelle – Sources : Insee, RP2007, RP2012 et RP2017, exploitations complĂ©mentaires lieu de travail, gĂ©ographie au 01/01/2020.

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2011101?geo=COM-91477#chiffre-cle-4

Indicateurs du ministùre de l’Éducation Nationale

L’origine sociale des Ă©lĂšves est le plus souvent apprĂ©hendĂ©e par la Profession et CatĂ©gorie Sociale (PCS) de leurs parents. Le ministĂšre de l’Éducation Nationale utilise rĂ©guliĂšrement, pour des raisons pratiques, un regroupement des PCS en quatre catĂ©gories, dĂ©crites briĂšvement ici :
– favorisĂ©e A : cadres et assimilĂ©s, chefs d’entreprise, professeurs des Ă©coles et assimilĂ©s ;
– favorisĂ©e B : professions intermĂ©diaires ;
– moyenne : employĂ©s, agriculteurs, artisans, commerçants ;
– dĂ©favorisĂ©e : ouvriers, inactifs.

La PCS des parents est certainement la variable la plus utilisĂ©e dans le champ des Ă©tudes sur les inĂ©galitĂ©s sociales Ă  l’école, mais elle peut montrer certaines limites Ă  remplir son rĂŽle de repĂ©rage central des disparitĂ©s de rĂ©ussite scolaire. Ces limites ont motivĂ© la construction d’un nouvel indice dĂ©rivĂ©e de la PCS : l‘Indice de Position Sociale des Ă©lĂšves (IPS).

Cet indice a pour vocation de synthĂ©tiser davantage de dimensions (sociales, Ă©conomiques, culturelles). En second lieu, le profil social d’ensembles plus larges que le simple individu se laisse difficilement apprĂ©hender Ă  l’aide de la nomenclature des groupes socioprofessionnels. Une mesure quantitative permet de passer plus facilement du niveau de l’élĂšve Ă  celui de la classe ou de l’établissement scolaire. En outre, il peut donner une mesure plus fiable et plus robuste de la mixitĂ© sociale dans les Ă©tablissements.

En synthĂšse :

  • La valeur de cet indice pour un Ă©tablissement permet de savoir si les Ă©lĂšves sont en moyenne issus d’un milieu social plus ou moins favorable aux apprentissages.
  • La dispersion (ou Ă©cart-type) de l’indice de position sociale (IPS) au sein des Ă©tablissements permet d’Ă©valuer la mixitĂ© sociale des Ă©lĂšves accueillis.

Par exemple, il devient aisĂ© de comparer l’IPS et l’écart-type des collĂšges Joseph Bara, CĂ©sar Franck et Charles PĂ©guy de la ville de Palaiseau :

CollĂšge Joseph Bara en 2019 : IPS 113,82 et Ă©cart-type36,35
CollĂšge CĂ©sar Franck en 2019 : IPS 120,16 et Ă©cart-type 38,56
CollĂšge Charles PĂ©guy en 2019 : IPS 133,95 et Ă©cart-type 38,80

En savoir plus :